Mbbusiness
- 430 -

Simulation impôts : pourquoi votre taux vous paraît parfois trop élevé ?

Vous pouvez choisir entre différents taux pour votre prélèvement à la source : le taux personnalisé, le taux neutre ou le taux individualisé. Avec le taux personnalisé qui s’applique d’office dès l’entrée en vigueur du nouveau système, le montant que votre collecteur ponctionne peut vous paraître élevé. Ceci, par rapport au taux. Par ailleurs, il convient de bien savoir le choisir, en fonction de votre situation entre autres. Nos explications.

Le taux personnalisé et la base du calcul par l’administration fiscale

Le taux personnalisé est celui que l’administration fiscale calcule à partir de votre dernier avis d’imposition : il s’applique à tous les contribuables. Le calcul tient cependant compte de l’impôt brut de l’année précédente, hors réductions et crédits d’impôts. C’est-à-dire que c’est l’ensemble de vos revenus qui sera divisé par le montant de votre impôt brut pour obtenir le taux applicable. C’est déjà cette différence par rapport au taux et à l’impôt déduit des réductions que vous pourrez constater une hausse théoriquement notoire de l’impôt prélevé à la source.

Pour corriger cette différence, l’État a mis en place le remboursement des réductions d’impôts en début d’année. Ceci, à hauteur de 60%. Le reste, soit les 40% seront payés à partir de septembre. En bref, le montant final à payer demeure le même par rapport aux années précédentes : c’est le calcul par rapport au taux mis en place qui peut donner lieu à une certaine confusion.

Vous pouvez demander à changer ce taux en taux neutre si vous êtes un salarié et choisir le taux individualisé si vous vivez en couple. Pour cela, l’utilisation d’un simulateur d’impôts permet d’anticiper et de comparer. Vous trouverez ce calculateur gratuit sur defiscalisezmoi.com.

Le changement de taux en fonction de votre situation

L’État propose trois possibilités au contribuable : le maintien du taux personnalisé ou le remplacement de celui-ci par le taux neutre et le taux individualisé.

Le taux neutre

Si vous êtes un travailleur indépendant par exemple, ou si vous ne percevez qu’un salaire mensuel comme seule source de revenus, vous pouvez continuer à conserver votre taux actuel, c’est-à-dire le taux personnalisé.

Si en revanche, vous êtes un salarié et possédez de multiples sources de revenus, vous pouvez demander à changer votre taux personnalisé par le taux neutre. Le but : masquer à votre employeur le montant de ce que vous gagnez en tout, en plus de votre salaire. Par ailleurs, le taux neutre se base sur un barème qui tient compte du montant du salaire par mois. Attention, si vous ne gagnez qu’un salaire mensuel comme source de revenus, il vaut mieux garder le taux personnalisé étant donné que le taux neutre peut éventuellement se révéler plus élevé.

Le principe du taux neutre : vous payez un impôt fixe tous les mois quelle que soit la variation de vos revenus mensuels. Vous paierez directement le reliquat auprès du fisc. Dans le cas inverse, c’est-à-dire si le montant de l’impôt fixe prélevé est supérieur à vos revenus réels, l’administration fiscale vous rembourse à son tour le montant trop perçu. Vous êtes toutefois dans l’obligation d’attendre que vous ayez réalisé votre déclaration d’impôts avant que le remboursement ne soit effectif.

Le taux individualisé

C’est ce taux qui sera le plus bénéfique si vous vivez en couple, en particulier si vous constatez une importante différence de revenus par rapport à ce que vous gagnez et à ce que perçoit votre conjoint ou votre partenaire PACS. Notons que ce taux ne sera pas choisi en remplacement du taux neutre ou du taux personnalisé. Il s’agit plutôt d’une option complémentaire, permettant le calcul de l’impôt de manière équitable entre vous et votre conjoint.

Postez un avis concernant cette information si vous avez un désir de débat.

Finance

  1. 7 Oct. 2019Que devient l'épargne Madelin avec le nouveau PER ?47
  2. 14 Juin 2019Ce qu'il faut savoir sur la fiscalité de la SCPI de rendement216
  3. 1 Mai 2019Gérer les finances de sa startup227
  4. 10 Avril 2019Est-il plus avantageux fiscalement de louer ou d'acheter des bureaux ?185
  5. 11 Janv. 2019Pourquoi Thierry Pech veut s'attaquer à la fiscalité sur les successions ?485
  6. 8 Oct. 2018Combien injecter de capital dans son entreprise609
  7. 7 Sept. 2018Louer un box pour réduire ses couts433